Colmatage Assainissement : Pourquoi ?

Colmatage Assainissement

Les filières traditionnelles représentent en France plus de 96% des filières installées. Le fonctionnement est qualifié de « rustique » mais elles sont très peu contrôlées.

En 2009, un arrêté a complété l’offre d’assainissement Non Collectif par des filières « agréées » qui ont fait l’objet d’un marquage CE et d’un agrément. Cela a introduit sur le marché des systèmes de traitement de eaux usées domestiques nouveaux et nécessitant moins de place (ces systèmes sont énormément implantés au nord de l’Europe).

Le et des filtres compacts

Le colmatage des filières traditionnelles en assainissement non collectif est dû principalement à un manque d’entretien mais également à son fonctionnement intrinsèque dans la durée. Le colmatage dépend également des filières installées plus ou moins adaptées pour maîtriser ce dysfonctionnement. Enfin le colmatage intervient rarement dans les premières années après la pose de l’assainissement et s’avère très couteux à éliminer.

Il est donc important de bien entretenir son installation et les médias filtrants utilisés afin de s’assurer dans la durée un bon fonctionnement (cf section comment éviter).

Colmatage des filières traditionnelles

Comme nous l’expliquerons plus tard les filières traditionnelles sont les plus concernées par les problématiques de colmatage. De nombreuses études montrent en effet que ces filières traditionnelles ont ce gros inconvénient qui arrivent souvent au bout d’une dizaine d’années.

Colmatage des filtres compacts

Les filtres compacts sont également concernés en particulier si les médias filtrants sont minéraux et végétaux et qu’aucun dispositif de « nettoyage » n’a été prévu dès la conception du produit. Les filtres compacts étant plus récents, il n’y a pas à ce jour d’études sur le colmatage, il est donc important d’anticiper cette possibilité et de l’éviter de manière préventive.

Colmatage des massifs filtrants planté de roseaux

Ces massifs filtrants ont beaucoup  moins de possibilité de colmatage du fait de l’action des roseaux. D’une part le travail des tiges qui assure une percolation de l’extérieur vers l’intérieur et d’autre part les racines qui aident à l’apport d’oligo-éléments et aux transferts gazeux permettant ainsi un bon développement des micro-organismes.

Rôle d’un système d’assainissement ?

Un assainissement non collectif (ANC) désigne les installations individuelles de traitement des eaux domestiques. Ces dispositifs concernent les habitations qui ne sont pas desservies par un réseau public de collecte des eaux usées et qui doivent en conséquence traiter elles-mêmes leurs eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel. (Définition donnée sur le portail de l’assainissement non collectif des ministères en charge)

Les eaux usées traitées sont constituées des eaux vannes (eaux des toilettes) et des eaux grises (lavabos, cuisine, lave-linge, douche…). Les installations d’ANC doivent permettre le traitement commun de l’ensemble de ces eaux usées.

L’assainissement non collectif vise donc à prévenir plusieurs types de risques, qu’ils soient sanitaires ou environnementaux. Le colmatage est un risque…

Un système d’assainissement non collectif peut se schématiser en 3 parties :

  • la collecte,
  • le pré-traitement (appelé également traitement primaire)
  • le traitement (appelé également traitement secondaire).

Suite à la collecte, les eaux usées domestiques sont prétraitées. Ce prétraitement permet la décantation des matières en suspension dans les eaux collectées, la rétention des éléments flottants et une première étape de dégradation.

Les eaux usées sont par la suite acheminées vers le traitement où l’élimination de la pollution est assurée par dégradation biochimique (activité microbiologique) des eaux grâce au passage dans un réacteur constitué soit par un sol naturel (fosse et épandage), soit par un sol reconstitué (), soit dans un massif filtrant (filtre compact).

Le prétraitement et le traitement peuvent être regroupés au sein d’un même dispositif beaucoup plus compact : la microstation ou le filtre compact.

 t’il ?

De par sa fonction même le système d’assainissement peut être amené à colmater. En effet depuis la phase de la collecte jusqu’à la phase de traitement, nous avons affaire à des matières qui sont transportées et traitées. Ces matières si elles ne sont pas piégées au bon endroit, au bon moment et traitées correctement vont finir par s’accumuler. Cet accumulation de matières génère le colmatage.

A quel niveau le système colmate ?

Le colmatage peut avoir lieu à divers endroits selon les filières utilisées. Nous proposons de reprendre les schémas des filières proposées par l’IFAA pour illustrer les endroits où les systèmes peuvent colmater.

Fosse et épandage souterrain dans le sol en place

Fosse et épandage souterrain dans le sol en place

(filtre à sable) : Lit filtrant vertical non drainé :

Fosse et épandage souterrain dans un sol reconstitué (filtre à sable) : Lit filtrant vertical non drainé :

Fosse et épandage souterrain dans un sol reconstitué (filtre à sable) : :

Fosse et épandage souterrain dans un sol reconstitué (filtre à sable) : Filtre à sable vertical drainé :

(filtre compact)

Fosse et massif filtrant compact (filtre compact)

(avec ou sans fosse)

Massif filtrant planté (avec ou sans fosse)

A quel moment le système colmate ?

De nombreuses études mettent en avant aujourd’hui la problématique du colmatage des filières traditionnelles. Une des plus récentes a été réalisée par le SATESE d’Indre et Loire sur plus de 3000 installations de filières dites traditionnelles, telles que tranchées d’épandage, filtres à sable drainés et non drainés. La synthèse publiée dans L’eau, L’industrie, Les Nuisances N° 404 (Rétrospective et constats sur les installations traditionnelles d’assainissement non collectif dont) montre que 42% des défauts d’entretien ont pour incidence le colmatage du dispositif et que « la période de dégradation » des installations arrivent à partir de 11 et 12 ans. Une autre étude un peu moins récente réalisée par Véolia (Retour de terrain d’investigations au cœur de 500 filtres à sable avec l’outil INVESTIG’+ (L’eau, L’industrie, Les Nuisances N° 355) montrait que sur 500 dispositifs de Filtre à sable : « un filtre sur 3 n’a pas un fonctionnement satisfaisant mesuré sur la qualité des eaux usées traitées en sortie » notamment lié aux colmatages.

Que faut il faire si le système est colmaté

Le problème d’un est qu’il est dans de nombreux cas très difficile voire impossible de traiter en mode curatif. Nous ne parlons pas bien entendu des canalisations des installations qui sont débouchables par un vidangeur mais des dispositifs de traitement dits secondaires sans les filières traditionnelles (épandages, filtres à sable) et de certains filtres compacts.

En effet, un épandage souterrain dans le sol en place est constitué de tuyaux d’épandage rigides (Canalisations dont les perforations sont orientées vers le bas) disposés dans des tranchées ou dans un lit (en cas de terre trop meuble) de faible profondeur remplis de graviers. Le filtre à sable, lui, est constitué d’un massif de sable siliceux lavé qui remplace le sol naturel. Des tuyaux d’épandage rigides (canalisations dont les perforations sont orientées vers le bas) sont placés dans une couche de graviers qui recouvre le sable répartissant ainsi l’effluent sur le massif. Les eaux usées sont alors traitées par les micro-organismes fixés aux grains de sable.

Lorsque qu’un épandage ou un filtre à sable est colmaté c’est ce dispositif souterrain qui est en cause. Une intervention sur ce dispositif souterrain nécessite donc de creuser le terrain-là où se situe l’épandage ou le filtre et d’enlever les parties colmatées (sables ou terre). Ce travail très lourd nécessite généralement l’implication d’un terrassier / TP. Notons qu’une fois ce travail de nettoyage réalisé, un nouveau traitement secondaire est à mettre en place…

Au niveau des filtres compacts l’enjeu est différent puisque le matériau filtrant (coco, écorces de pin, noisettes, laine de roche, zéolite) est à l’intérieur d’une cuve. Attention donc de vérifier à ce que les dispositifs prévoient le fait de pouvoir facilement extraire ces médias filtrants pour les nettoyer ou les changer (accessibilité, facilités de manutention de l’extraction,). A titre d’exemple il faut prévoir à peu près 5 heures de main d’oeuvre pour remplacer des sacs dans un filtre compact avec un média de type laine de roche. Le remplacement est assez pénible (sacs lourds et très sales) et ensuite quand les sacs ont été enlevés du filtre, qu’en faire ?

Il faut donc absolument éviter le colmatage ! (cf section comment éviter)

Voir également Colmatage Assainissement : Comment éviter ?

 

Colmatage Assainissement pourquoi ? 

© AQUA Assainissement

Articles récents

Entretien filtre à sable : AQUA BIO SABLE

Entretien filtre à sable : AQUA BIO SABLE

Entretien filtre à sable : AQUA BIO SABLE

AQUA BIO SABLE : Pour l’Entretien et éviter le colmatage des fosses septiques et des fosses toutes eaux équipées d’un colmaté

De nombreuses études (cf onglets expliquant les raisons du colmatage) montrent que le colmatage du filtre à sable ( Filtre à sable colmaté ) associés aux fosses septiques ou aux fosses toutes eaux, est la principale cause de dysfonctionnement. AQUA BIO SABLE a été spécialement conçu pour ce média filtrant. Il va tirer parti de la consistance du média pour faire circuler les bactéries sur toute la surface du drainage, et cela sans le détériorer. Généralement, avec les bactéries usuelles, ils se forme en surface du média des zones à fortes densité de population de bactéries et d’autres à faible densité. Les premières zones auront une forte capacité de biodégradation mais aussi une forte tendance à colmater le média par la biomasse produite. L’eau ne circulera plus que dans les zones faiblement chargées et le rendement de la fosse sera diminué. AQUA BIO SABLE utilise des bactéries libres, d’une part très peu agglomérées entre elles, et d’autre part, possédant un fort potentiel de colonisation en surface des supports, ce qui évite dès le départ une formation de zones à forte densité de population de bactéries et d’autres à faible densité. La colonisation de la surface du média est rapide et homogène.En y associant des solutions enzymatiques, AQUA BIO SABLE va régénérer le biofilm en le lessivant régulièrement. Le couplage bactéries + enzymes spécifiquement choisies pour le cas du sable va permettre d’éviter le colmatage.

AQUA BIO SABLE : Entretien filtre à sable pour éviter le colmatage des drains et favoriser la circulation des eaux usées sur toutes la surface du drain

De nombreux systèmes d’assainissement ont leurs drains colmatés au bout de quelques années, et en particulier dans les premiers mètres de la surface de filtration. Le colmatage des drains à en effet lieu très souvent en début de zone d’épandage. Le produit proposé AQUA BIO SABLE, outre d’être complètement adapté au filtre à sable a été spécialement conçu pour favoriser une répartition homogène dans le média filtrant. S’il y a une bonne répartition et donc une utilisation de toute la surface de filtration le colmatage, des drains n’aura pas lieu et la circulation des eaux usées se fera sur toute la surface.

AQUA BIO SABLE : Entretien et prévention pour éviter un épandage colmaté

Le produit AQUA BIO SABLE est donc composé de deux solutions pour éviter un épandage colmaté. La première solution AQUA BIO SABLE Bactéries est à base de bactéries adaptées au filtre à sable. La seconde solution est AQUA BIO SABLE Enzymes pour le nettoyage du biofilm. C’est l’association de ces produits qui va éviter le colmatage de l’épandage filtre à sable (cf procédure de traitement ci dessous )


Acheter en ligne votre Entretien filtre à sable AQUA BIO SABLE pour éviter une fosse septique avec filtre à sable colmaté.

 


Entretien filtre à sable : AQUA BIO SABLE

Mode d’emploi : AQUA BIO SABLE Entretien filtre à sable pour éviter fosse septique colmaté, fosse toutes eaux colmatés avec filtre à sable

 

AQUA BIO SABLE est composé de deux solutions complémentaires :

– des bactéries spécifiques pour les filtres à sable

– des enzymes adaptées aux bactéries spécifiques et aux filtres à sable

Procédure

A la première utilisation :  verser 250 à 500 grammes* par m3 de fosse du produit AQUA BIO SABLE Bactéries pour ensemencer votre installation.

Attendre 1 à 3 mois après l’ensemencement initial.

Tous les trimestres verser dans vos toilettes** 100 grammes par m3 de fosse du produit AQUA BIO SABLE Bactéries. Ces bactéries spécifiques au filtre à sable vont fluidifier les boues (rendre les particules de matières plus petites pour faciliter la filtration) et activer la dégradation des matières organiques (protéines, cellulose, amidon, matières grasses, …)

Une fois par an, 15 jours avant l’introduction de AQUA BIO SABLE Bactéries, verser dans vos toilettes** 100 grammes par m3 de fosse du produit AQUA BIO SABLE Enzymes. Cela va permettre le nettoyage du biofilm avec une solution enzymatique spécifique au filtre à sable et en parfaite complémentarité avec les caractéristiques des souches bactériologiques que l’on va intégrer ensuite.

• J : ensemencement initial
• J+1 mois à J+3 mois : Utilisation de AQUA BIO SABLE Bactéries
• J+6 mois : Utilisation de AQUA BIO SABLE Bactéries
• J+9 mois : Utilisation de AQUA BIO SABLE Bactéries
• J+11,5 mois : Utilisation de AQUA BIO SABLE Enzymes
• J+12 mois : Utilisation de AQUA BIO SABLE Bactéries
• J+15 mois : Utilisation de AQUA BIO SABLE Bactéries
• ….

* : doubler la dose d’ensemencement initial si votre fosse n’a pas été utilisée depuis plusieurs mois ou en cas de dysfonctionnement lié à l’intégration dans la fosse de grosses doses de produits bactéricides.
** : vous pouvez également verser les produits dans le regard amont du filtre à sable.

Pour une efficacité optimale, il est recommandé de mettre les produits le soir au coucher, permettant ainsi aux bactéries de se développer une huitaine d’heures au moment ou il n’y a plus ou presque de rejets dans le .


 

 

Articles - Produits : AQUA BIO SABLE 

pour Entretien filtre à sable colmaté